Circonscription de Dugny, Drancy, Le Bourget

1 avenue du général de Gaulle 93440 DUGNY Tél : 01.43.11.17.25
Logo du site

Ressources pédagogiques

Normal
0
21
false
false
false
FR
X-NONE
X-NONE

Voici deux liens vous permettant de prendre connaissance du socle commun.
Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture
Le socle commun de connaissances, de compétences et de (...)

Vous trouverez ci-dessous, les programmes des cycle 1, cycle 2, cycle 3.


Vous trouverez ci-dessous, différents documents pédagogiques, afin d’enseigner la maitrise de la langue.


Cycle 1 : ps, ms, gs

Conçue par Sylvie Cèbe et Roland Goigoux, la collection Narramus (ed. Retz) propose des scénarios pédagogiques ainsi que des outils numériques pour apprendre aux élèves à comprendre et à raconter une histoire.

Le CASNAV de Nancy-Metz propose des traductions audio et écrites des histoires de NARRAMUS afin de faciliter l’utilisation de ces outils dans des classes accueillant des élèves allophones ou pour un travail individualisé visant le transfert de la langue première de l’élève vers le français langue seconde.

Conçue par Sylvie Cèbe et Roland Goigoux, la collection Narramus (ed. Retz) propose des scénarios pédagogiques ainsi que des outils numériques pour apprendre aux élèves à comprendre et à raconter une histoire.Retour ligne automatique
Le CASNAV de Nancy-Metz propose des traductions audio et écrites des histoires de NARRAMUS afin de faciliter l’utilisation de ces outils dans des classes accueillant des élèves allophones ou pour un travail individualisé visant le transfert de la langue première de l’élève vers le français langue seconde.

Conçue par Sylvie Cèbe et Roland Goigoux, la collection Narramus (ed. Retz) propose des scénarios pédagogiques ainsi que des outils numériques pour apprendre aux élèves à comprendre et à raconter une histoire.
Le CASNAV de Nancy-Metz propose des traductions audio et écrites des histoires de NARRAMUS afin de faciliter l’utilisation de ces outils dans des classes accueillant des élèves allophones ou pour un travail individualisé visant le transfert de la langue première de l’élève vers le français langue seconde.

Anthony Browne est un auteur de littérature jeunesse. De nationalité anglaise, il est reconnu dans le monde entier pour son œuvre remarquable. Anthony Browne naît à Sheffield dans le nord de (...)

Monsieur Lapin n’aime plus les carottes. Il part voir ce que mangent ses voisins...

Nono est un chat et, comme tous les chats, il rêve de souris pendant la sieste. Le problème c’est que Nono n’a jamais vu de souris de sa vie car il ne mange que du pâté en boîte ! ...

Monsieur Brun et Monsieur Grisou sont voisins de terrier. Au début, ils rivalisent de politesses. Mais les querelles de voisinage surviennent et ils rivalisent désormais dans l’escalade. Jusqu’à ce que le renard entre dans la danse...

Qui veut m’aider à semer les graines ? Pas moi ! pas moi ! pas moi !Retour ligne automatique
Qui veut m’aider à faucher le blé ? Pas moi ! pas moi ! pas moi ! Retour ligne automatique
Qui veut m’aider à ...

Un clown nain, nommé Duke, travaille au cirque à Pittsburgh avec son ami, l’ours Oregon. Quand Oregon lui demande de le ramener dans ses forêts natales, Duke n’hésite pas. Ils traversent les États-Unis d’Est en Ouest et, bien vite, apprécient leur liberté nouvelle. La rencontre d’autres victimes du « rêve américain » fait découvrir à Duke qu’il n’est pas le seul à être un exclu de la société. Lorsqu’ils atteignent l’Oregon, les deux amis se séparent : Oregon retrouve sa liberté et la solitude tout comme Duke

Trois brigands sans scrupule détroussent les voyageurs en diligence. Un jour, ils tombent sur Tiffany, une petite fille orpheline. Surpris, ils emmènent l’enfant...

Les trois ours…Ne manquerait-il pas quelqu’un dans ce titre ? Boucle d’Or bien sûr ! En effet, c’est son histoire, racontée cette fois à la manière de Byron Barton, idéale pour les tout-petits.

Un jeune loup qui n’a jamais vu de lapin... Un petit lapin qui n’a jamais vu de loup... ils se rencontrent et deviennent amis... ils ne savent pas qu’ils sont censés être ennemis. Ils jouent à "peur du loup" et à "peur du lapin", mais l’un a beaucoup plus peur que l’autre...Leur amitié va-t-elle résister ?

Toute compréhension suppose une mise en relation. La littérature, en ce qu’elle est avec constance citation, réécriture, réappropriation, ingurgitation-régurgitation, détournement, démarcage d’œuvres antérieures, appelle le tissage. Vaste palimpseste, elle invite à « ouvrir le texte, au lieu de le clore sur lui-même, en le saisissant à travers un lacis de correspondances multiples ». C’est tout le sens qu’il faut accorder à la lecture en réseaux. Le pluriel a son importance : d’une lecture à l’autre, d’un moment à l’autre, d’un lecteur à l’autre, ce sont des ponts différents qui peuvent se construire entre l’œuvre lue et les œuvres engrangées dans la mémoire culturelle. Le rôle du maître est d’offrir les conditions pour que cette mémoire, singulière et collective, s’organise en cases où se rassemblent des histoires présentant des points communs (cette histoire me fait penser à telle autre parce que…), cases au contenu évolutif, cases perméables dans la mesure où une même histoire peut migrer d’une case à l’autre, au gré des rencontres et des éclairages variés portés sur elle. Dans la classe, les histoires sont appelées à avoir plusieurs vies et à contracter plusieurs mariages, mariages arrangés par le maître, mariages d’amour aussi, imprévisibles." Catherine Tauveron
Le choix du corpus présenté dans cet article est délibéré : travailler sur des albums qui posent question. C’est-à-dire qui vont susciter des débats en classe. Les albums suivants portent sur le thème de la différence et permettent d’engager une réflexion avec les élèves. Et ce, que la différence emprunte le visage de l’abandon, du racisme, de l’exclusion, de la quête de l’identité ou du handicap.

Un ogre revient de la chasse : il en ramène un loup, une petite fille et un gâteau. Mais il ne peut traverser la rivière qu’avec un seul passager à la fois...

Un réseau de lectures autour du thème de l’amitié n’est pas un regroupement d’œuvres évoquant l’amitié de personnages ou des textes amicaux, mais une forme littéraire, déterminée par une mise en texte du l’amitié ayant une dynamique et une fonction particulière dans l’œuvre.
Lire en réseau des récits d’amitié(s) permet de repérer ressemblances et différences et d’identifier éventuellement un récit canonique de l’amitié. En effet, l’objectif d’apprentissage se situe dans le repérage du pacte de lecture et la formulation active d’attentes de lecture permettant la prise d’indices et l’activité interprétative.
L’enjeu de l’identification de ce sentiment réside :

  • dans l’horizon d’attente qu’il crée
  • dans le plaisir que procure la découverte des variations et détournements qui déjouent l’attente légitime du lecteur initié, notamment en s’appuyant sur la polysémie du verbe "aimer".

Chaque jour de la semaine, le chat invite la petite souris à jouer avec lui, en usant de toutes les séductions possibles, mais le souriceau refuse à chaque fois. Tout cela se poursuit, avec une structure très répétitive, jusqu’à ce que le frère du souriceau accepte l’invitation du chat...

Cycle 2 : cp, ce1, ce2

Articles extraits de l’ouvrage collectif "sujet lecteur, sujet scripteur, quels enjeux pour la didactique ?", le français aujourd’hui, Armand Colin, 2007/2 (n°157).